REEL
Annonce technologique ?

Une annonce technologique est le fruit de résultats de recherche tangible ayant fait l'objet d'une protection (brevet, modèle, etc...)

 

Vous souhaitez diffuser votre annonce technologique ? N'hésitez pas à nous contacter

Développement d’un biotest pour la détection et la quantification du tréhalose, un disaccharide de glucose Imprimer
 16 février 2012

Développement d’un biotest pour la détection et la quantification du tréhalose, un disaccharide de glucose

 

Contexte

Le tréhalose est un disaccharide de glucose non réducteur qui est présent ou s’accumule dans de nombreux organismes (plantes, algues, champignons, levures, bactéries insectes, invertébrés, etc.). Source importante d’énergie, il joue également un rôle fondamental dans la résistance naturelle aux stress (dessiccation, pression osmotique, stress thermique).

 

Les propriétés physiques et chimiques uniques de ce sucre en font une molécule multifonctionnelle (Ohtake et Wang, 2011) utilisée dans de nombreuses applications de l’industrie agro-alimentaire comme apport énergétique, édulcorant (pouvoir sucrant) et agent protecteur/stabilisant (ex : lors des phases de déshydratation et de congélation). Il prévient aussi la détérioration de la qualité alimentaire (décoloration, odeurs désagréables) et sanitaire (réduction des coproduits toxiques, meilleur contenu nutritionnel). De même, le tréhalose est utilisé dans l’industrie cosmétique (hydratant dermatologique), pharmaceutique/biotechnologique (excipient/conservateur/cryoprotecteur pour les protéines, enzymes, cellules, tissus, microorganismes, liposomes, vaccins).

 

Produit à partir d'amidon liquéfié soumis à différents traitements enzymatiques, le tréhalose se retrouve sur le marché dans des gammes de plus en plus étendues de produits alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques. Dans un but d'information et de défense des consommateurs, une réglementation européenne requiert la dénomination « tréhalose » sur l'étiquette du produit ou dans la liste des ingrédients.
Une mention obligatoire doit également préciser que « le tréhalose est une source de glucose ».
Les méthodes habituelles de quantification du tréhalose (test enzymatique, HPLC, RMN) ne sont pas satisfaisantes en raison de leur coût et/ou manque de spécificité et/ou difficulté à mettre en oeuvre à l’échelle industrielle (haut-débit). Il y a donc un réel besoin pour une méthode sensible permettant de détecter/quantifier spécifiquement le tréhalose dans des échantillons variés, y compris de petit volume.

 

Pour tous renseignements complémentaires, merci de contacter :

Enterprise Europe Network Lorraine

Arnaud LALLEMENT, Chargé d'Affaires Innovation & Partenariats

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

03.83.90.88.85